CAFES LINGUISTIQUES
Cafés Voyages
QUI SOMMES NOUS

Informez-vous avec le CIED

aide du centre d'information jeunesse 16

Publié le : 14/01/2021

Le Brexit : point de situation

Le Brexit : point de situation

Avec la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, plusieurs changements impactent les projets de mobilité des jeunes.

- Entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, le principe de libre circulation des personnes n'est plus applicable depuis le 1er janvier. Pour autant, un court séjour au Royaume-Uni ne nécessite pas de visa s'il n'excède pas 6 mois et s'il ne comprend pas de période de travail.

- Jusqu’au 1er octobre 2021, il est possible de voyager muni d'une carte nationale d’identité. Mais à compter de cette date, un passeport en cours de validité sera nécessaire.

- Les personnes souhaitant étudier ou travailler au Royaume-Uni pour une période n'excédant pas 6 mois ne sont pas soumises à l'obtention d'un visa. Attention tout de même, car pour certaines activités professionnelles, même si la présence au Royaume-Uni n'excède pas 6 mois, un visa peut être demandé. Il existe plusieurs types de visas. Le site https://www.gov.uk/check-uk-visa détaille l'ensemble des situations pour lesquelles un visa est obligatoire et précise quel type de visa est nécessaire.

- L'accord encadrant le Brexit prévoit la fin du programme Erasmus+ au Royaume-Uni. Seules les mobilités déjà en cours ou déjà validées pourront avoir lieu jusqu'en 2022. À partir de cette date, les étudiants de l’Union européenne qui souhaitent étudier dans une université britannique se verront appliquer les mêmes frais de scolarité que les étudiants internationaux (compter en moyenne 10 000 € par an).

Obtenir le flux RSS des actus

Flux RSS

Avec le soutien

Commission Européenne
Région Nouvelle aquitaine
Département de la Charente
Grand Angoulême
Ville d'Angoulême
Mentions légales